Avant de s’engager dans le métier de personnel navigant civil ou militaire (pilote, hôtesse de l’air…), mais aussi contrôleur aérien, vaut mieux s’assurer de ses aptitudes médicales pilotes (civiles et militaires) à intégrer ces cursus : vue, audition…

Aptitude médicale pilote

I. Aptitudes médicales personnel navigant

Toute personne souhaitant devenir pilote (personnel navigant) doit passer une visite d’aptitude médicale pilote (personnel navigant) dans un centre agréé. Les personnels navigants (PN), dont les pilotes, sont soumis à un suivi médical rigoureux tout au long de leur carrière.

Attention les textes officiels évoluent en permanence et les informations présentées sur France-BIA le sont à titre non officiel. Veuillez vous renseigner auprès des organismes de référence.

a) Visite médicale pour pilote en aéroclub, non professionnel

A partir de moment où vous souhaitez apprendre à voler, une visite médicale d’aptitude vous sera demander par l’aéroclub. Cette visite doit OBLIGATOIREMENT être faite par un médecin agréé “aéronautique”. Liste des médecins aéronautiques en France. Classe II

b) Visite médicale pour les (futurs) pilotes professionnels

Pour ceux qui souhaite débuter une formation de pilote professionnel, pour lever tous doutes sur votre aptitude médicale, les CPEMPN (Centre principal d’expertise médicale du personnel navigant) proposent des visites d’aptitude professionnelle payantes ; ainsi si vous avez un doute au niveau médical, vous pouvez effectuer une pré-visite d’aptitude médicale pilote avant d’investir dans une formation pilote.

En sus des CPEMPN, quelques médecins sont agréés par la DGAC : liste. Classe I.


II. Quelles sont les aptitudes médicales pour devenir pilote professionnel ?

Les textes officiels (cf en fin de page) qui régissent les conditions d’aptitude médicale pilote (personnel navigant):
– pour les pilotes militaires, l’arrêté de juillet 2021
– pour les civils, le texte “officiel” pour l’aptitude classe 1 (se référer à l’AMC)


Concernant l’aptitude ophtalmique

Aptitude médicale pilote OPH civil (pour faire simple)

Les seuils d’aptitude sont -6 dioptries pour la myopie, 2 dioptries pour l’astigmatisme, 2 dioptries pour l’anisométrie (différence de réfraction entre 2 yeux) et + 5 dioptries pour l’hypermétropie.

De plus, la vision du relief doit être normale (test = TNO)

Tout comme, le champ visuel doit être normal.

L’acuité visuelle doit être, au minimum, avec ou sans correction à 7/10 pour chaque œil seul, l’acuité visuelle avec les 2 yeux (binoculaire devant être à 10/10)

A savoir que, la chirurgie réfractive pose peu de problème (en pratique, au mieux, en admission, chez un candidats, on demanderait 3 mois de recul…. mais quelqu’un qui se présente à 1 mois avec des tests OK pourra être déclaré apte)


Aptitude médicale pilote OPH militaire et la chirurgie réfractive

Il est possible d’effectuer une pré expertise médicale dans un CEMPN hors concours : c’est payant mais évite tout doute…

L’arrêté de juillet 2021 est le texte de référence pour les PN.


Toutefois, pour les candidats non pilotes (contrôleurs, mécaniciens navigants, …), les critères peuvent être un peu plus souples en pratique.